Conseil Aide & Défense des usagers de la santé

Vous estimez être victime d’un accident médical ou médicamenteux

Quels sont vos droits vos obligations ?

Nous pouvons vous aider !

Osez demander réparation !

Nous ne faisons pas de bruit nous ne sommes pas sur les réseaux sociaux nous travaillons dans l ‘ombre et nous avons des résultats

Une bonne nouvelle pour les victimes de l’Acétate de cyprotérone (Androcur et génériques)

Après plusieurs mois de travail avec le Ministère de la santé.

En juin 2019, nous avions pu obtenir que les patients ayant développé un méningiome alors qu’ils étaient soignés par Acétate de cyprotérone obtiennent une expertise automatique devant les CCI.

A la suite de cette décision, en juillet 2019 plusieurs dossiers ont été déposés devant les commissions de conciliation et d’indemnisation.

Les premiers avis étaient attendus avec impatience.

Un premier avis a été rendu le 23 septembre par la CCI de Bretagne.

Dans ce dossier, la commission a estimé que le fort grossissement des méningiomes était « entièrement imputable aux très fortes doses d’acétate de cyprotérone reçues par le patient ».

La commission ajoute que les complications consécutives sont anormales au regard de l’état antérieur du patient.

Elle en conclut que le patient a été victime d’un accident médical dont la réparation incombe à la solidarité nationale.

L’ONIAM a désormais 4 mois pour faire une offre indemnitaire.

N’hésitez pas à contacter l’association CADUS pour avoir plus de renseignements.

Nous attendons vos dossiers pour mettre en place votre demande d’indemnisation « Tout cela sans frais »