Aux Victimes du MEDIATOR


Aggravation sous Médiator

Les dossiers indemnisés par le dispositif Médiator font l’objet d’une transaction qui met fin au processus (que ce soit avec les Laboratoires Servier ou avec l’Oniam). 

Toutefois, les dossiers peuvent faire l’objet d’un nouvel examen en présence d’une aggravation de l’état de santé.

Si le collège d’experts estime que les nouveaux préjudices sont en lien avec la prise du Médiator, une nouvelle indemnisation est alors possible.

Cette hypothèse est transposable aux situations dans lesquelles la victime vient malheureusement à décéder.

Si le décès est la conséquence des pathologies résultant de la prise du médicament, les héritiers peuvent nous saisir pour que l’on dépose un dossier en « aggravation ».

 

 

Soyez très prudent au moment de la proposition d’indemnisation faite par les Laboratoires SERVIER

Vous pouvez nous contacter nous vous conseillerons sur les sommes
proposées si elles sont correctes avec le barème de L’ONIAM.