Aux victimes du Valproate de Sodium #DEPAKINE#


Réunion de travail hier au Ministère.

Nous avons bien avancé sur le point Information des demandes d’indemnisation pour toutes les victimes du #Valproate de Sodium. « Un projet de dépliant est à l’étude. »

Il faut que toutes les Associations qui travaillent auprès des enfants ayant des problèmes dus au #Valproate de Sodium puissent diriger les Victimes sur les Associations qui pourront les aider à mettre en place leur demande d’indemnisation.

Vaste programme ! Nous allons y travailler

Notre prochain RDV au Ministère de la Santé pour les Victimes de la DEPAKINE

LE DÉCRET D’INDEMNISATION DES VICTIMES DE LA DÉPAKINE VIENT DE PARAÎTRE

Dépakine Depakote Dépamide Micropakine et tous les génériques du valproate).

NOMINATION CO

Nous sommes prêts pour aider les centaines de familles qui vont pouvoir à partir du

1er juin 2017 déposer une demande  d’indemnisation.

La liste des pièces à fournir vous sera bientôt présentée. Sachez que le dossier médical de la mère et celui de l’enfant seront nécessaires

Il est important de présenter un dossier le plus complet possible sous peine de se voir refuser toute indemnisation.

La Dépakine et ses dérivés ont provoqué depuis 1967 des malformations congénitales graves chez 2.150 à 4.100 enfants, selon une première évaluation de l’agence du médicament et de l’Assurance maladie. En prenant en compte les enfants souffrant de retard de développement (troubles autistiques, psychomoteurs, etc.), il pourrait y avoir 14.000 victimes, selon l’épidémiologiste Catherine Hill.